Droits de succession : déclaration

Qui doit déposer une déclaration ?

Personnes concernées

En tant qu'héritier, donataire ou légataire, vous devez effectuer une déclaration de succession .

Comme les héritiers sont solidaires pour le paiement des droits de succession, il suffit que l'un d'eux rédige une déclaration.

Personnes dispensées

Vous êtes dispensé de faire une déclaration de succession si vous êtes dans l'une des 2 situations suivantes :

  • vous êtes héritier en ligne directe ou le conjoint survivant, et les 2 conditions suivantes sont remplies : vous n'avez pas bénéficié, de la part du défunt, d'une donation ou d'un don manuel non enregistré ou non déclaré, et l'actif brut successoral est inférieur à 50 000 € ;
  • vous êtes un autre bénéficiaire de la succession et l'actif brut successoral est inférieur à 3 000 €.

Comment faire la déclaration ?

Rôle du notaire

Vous pouvez demander à un notaire de remplir votre déclaration de succession. Toutefois, vous restez toujours responsable vis à vis de l'administration fiscale.

Formulaires

Vous devez effectuer la déclaration de succession sur les formulaires suivants :

  • formulaire 2705 (cerfa n°11277*06),
  • formulaire 2705-S (cerfa n°12322*01),
  • formulaire 2706 (cerfa n°10486*05).

Par ailleurs, dans les situations suivantes, vous devez remplir les formulaires suivants :

  • formulaire 2709 (cerfa n°10820*06) pour chacun des immeubles situés dans des circonscriptions différentes du domicile
  • formulaire 2705-A (cerfa n°12321*05) si vous êtes bénéficiaire d'une assurance-vie souscrite à votre profit par le défunt

Les liens internet vers les formulaires donnent accès à une notice expliquant comment remplir la déclaration de succession.

Chaque formulaire est à remplir en double exemplaire (un original et une photocopie) et doit être signé.

Les formulaires sont disponibles sur cette page, sur le site www.impôts.gouv.fr ainsi que dans les centres de finances publiques.

Que contient-elle ?

Le formulaire de déclaration de succession (cerfa 11277*06) comporte notamment les informations suivantes :

  • identité du défunt, des héritiers et des légataires, avec indication du lien de parenté,
  • si nécessaire, contenu du testament,
  • si le défunt était marié, dispositions du contrat de mariage (ou mention qu'il n'y a pas eu de contrat),
  • si le défunt était pacsé, la justification du Pacs,
  • si nécessaire, indication des donations antérieures effectuées par le défunt au profit de ses héritiers ou ses légataires,
  • énumération et estimation détaillée de tous les biens de la succession, qu'ils soient imposables ou exonérés,
  • si nécessaire, énumération et montant des dettes du défunt,
  • une affirmation de sincérité.

Quand faut-il la déposer ?

Vous devez déposer la déclaration dans les délais suivants :

  • dans les 6 mois du décès, si le décès a eu lieu en France métropolitaine,
  • dans l'année qui suit le décès pour les autres cas.

Si vous déposez la déclaration avec retard, vous risquez de devoir payer des pénalités.

Où faut-il la déposer ?

Si le défunt résidait en France

Vous devez déposer la déclaration de succession au centre des finances publiques (pôle enregistrement) du domicile du défunt.

Si le défunt résidait à l'étranger

Vous devez adresser la déclaration au service des impôts des particuliers non résidents.